[steampunk] Trilogie Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel

Résumé/Quatrième de couverture:

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Mon avis:

Aujourd’hui, c’est d’une trilogie complète dont je vais vous parler. J’aurais pu faire un article par livre, mais ça aurait été trop redondant.

La Paris des Merveilles est donc une trilogie qui contient: Les Enchantements d’Ambremer, l’Elixir d’Oubli et le Royaume Immobile. Nous y retrouvons à chaque fois les même personnages à savoir Louis Denizart Hippolyte Griffont et la Baronne Isabel de Saint-Gil (ainsi que tout un tas de personnages secondaires). L’histoire se passe à Paris, au début du 20ème siècle.
Chaque tome nous emmène dans une nouvelle enquête, avec des nouvelles histoires. Cela nous permet d’en apprendre plus sur les héros et sur l’histoire de l’OutreMonde.

L’auteur a crée un univers riche et bien pensé. À aucun moment on est perdu dans la lecture malgré le nombre de créatures et de « clans » qui apparaissent dans le récit. Sa plume est belle et fluide. Il nous raconte une histoire (il intervient d’ailleurs par moment dans la narration), et c’est avec plaisir que nous le suivons. Les descriptions aident beaucoup à s’immerger complètement dans l’histoire.
J’ai suivi les enquêtes avec plaisir, me demandant à chaque fois qui et pourquoi, sans jamais trouver. Le suspens est bien présent et c’est plutôt bien mené et bien amené. L’auteur mélange avec brio le côté policier, le fantastique et le réel.

J’ai souvent souri, je me suis posé beaucoup de questions, j’ai eu peur parfois pour certains personnages.
Revenons d’ailleurs sur les personnages. Je les ai beaucoup aimés, qu’ils soient principaux ou secondaires. Ils prennent de plus en plus de corps et d’importance au fil du récit. J’ai beaucoup aimé Griffont et Isabel de Saint-Gil. Ils sont tellement différents l’un de l’autre. Mais ils sont aussi complémentaires ce qui en fait un bon duo qu’on prend plaisir à suivre. J’ai beaucoup aimé Auguste et Lucien, les deux acolytes qui travaillent pour Isabel. Globalement, ils sont tous sympathiques et attachants. Mais surtout Griffont et la Baronne sont charismatiques, ils en imposent naturellement. Ce sont ces deux personnages qui portent le récit et en font ce qu’il est.

Pour résumé, c’est un savant mélange de policier et de fantastique qui se passe à la Belle Époque, à Paris. Le récit est porté par un duo de personnages charismatiques et haut en couleur. La trilogie a été un coup de coeur pour moi, et je vous la conseille vraiment!

Informations supplémentaires:

édition lue: FOLIO
nombre de pages: 432/ 432/ 448
date de parution: 2017en poche

L’avez vous lu? Laissez moi un commentaire et dites moi ce que vous en avez pensé!
Vous ne l’avez pas lu? Laissez moi quand même un commentaire pour me dire si vous avez envie de le lire!

A bientôt!

EmilieH

Publicité

7 commentaires sur “[steampunk] Trilogie Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :